Réfrigérants HCFC

Les gaz réfrigérants hydrofluorocarbonés (HCFC) sont considérés comme la 2e génération de gaz réfrigérants fluorés (GF). Développés comme une alternative plus écologique aux CFC du fait de leur potentiel d’appauvrissement de la couche d’ozone (PACO) plus faible que les CFC, ils restent néanmoins des gaz à effet de serre à potentiel de réchauffement global (PRG) moyen à élevé.
Les HCFC sont des composés formés par des atomes d’hydrogène, de chlore, de fluor et de carbone. Contenant de l’hydrogène, ils sont moins stables chimiquement que leurs prédécesseurs CFC, et présentent donc un PACO plus faible. Le PACO des HCFC représente environ 10 % de celui des CFC.
Le R-22 est l’un des produits les plus utilisés en raison de sa large gamme d’applications et de températures. C’est un produit très apprécié des techniciens en raison de sa pureté, de ses bonnes performances thermodynamiques (capacité de refroidissement et COP) et de son fonctionnement à basse pression.
Différentes solutions de HCFC, généralement des mélanges, ont été conçues pour être utilisées dans des conversions simples et directes d’équipements CFC existants, notamment le R401A, le R-401B, le R-402A, le R-402B, le R-403B, le R-408A, le R-409A, le R-416A, le DI-36 et le DI-44.
Également concernés par le Protocole de Montréal, les HCFC étaient connus comme des gaz de transition vers les HFC, lesquels ne détruisent pas la couche d’ozone et ont donc été désignés comme solutions définitives à leur apparition sur le marché.
En Europe, l’utilisation et la mise sur le marché des HCFC sont régies par le règlement européen 1005-2009 du 16 septembre 2009 relatif aux substances appauvrissant la couche d’ozone (SAO). Son utilisation comme produit vierge pour les opérations de maintenance a été interdite à partir de 2010, seul le produit recyclé ou régénéré pouvant être utilisé jusqu’au 31 décembre 2014. En dehors de l’Europe, ils sont encore largement utilisés bien qu’ils soient en phase de suppression progressive (phase out).
Quelle est la meilleure alternative aux HCFC ?
Les pays développés ont introduit les réfrigérants HFC dans les années 1990 comme alternative aux HCFC, et des solutions HFC et HFO à faible PRG sont désormais utilisées.
Les pays considérés comme en développement sont confrontés à la question suivante : utiliser des réfrigérants bien connus et éprouvés tels que les HFC ou utiliser des mélanges plus récents de HFC et de HFC+HFO à faible potentiel de réchauffement global (PRG) ? La réponse à cette question dépend de facteurs comme le PRG, les propriétés thermodynamiques (capacité et COP) pour une bonne efficacité énergétique, la disponibilité et le prix.
Gas Servei vous accompagnera pendant cette transition des produits qui affectent la couche d’ozone et vous offrira des conseils techniques pour choisir des alternatives présentant un moindre impact environnemental et une meilleure efficacité énergétique.